Transformers: The Last Knight

Transformers: The Last Knight

 

Nationalité américain

 

The Last Knight fait voler en éclats les mythes essentiels de la franchise Transformers, et redéfinit ce que signifie être un héros. Humains et Transformers sont en guerre. Optimus Prime n’est plus là… La clé de notre salut est enfouie dans les secrets du passé, dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. Sauver notre monde sera la mission d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Il arrive un moment, dans la vie de chacun, où l’on se doit de faire la différence. Dans Transformers: The Last Knight, les victimes deviendront les héros. Les héros deviendront les méchants. Un seul monde survivra : le leur… ou le nôtre.

Si le scénario laisse souvent pantois, la virtuosité technique et visuelle laisse carrément bouche bée. « Transformers : The Last Knight » est un puissant geste de cinéma dont l’effet vertigineux est démultiplié par les conditions dans lesquelles vous le verrez. Il convient donc de le voir dans  de très bonnes conditions ,                                                                                                                                  le spectacle sera alors totalement garanti. Les enfants vont adorer revoir leurs jouets préférés se métamorphoser en grandeur XXL. Combats épiques, explosions à grand renfort de ralentis, effets spéciaux plus vrais que nature… La recette de « Transformers », éprouvée, s’avère diablement efficace. L’atout majeur, au-delà de la dimension spectaculaire et divertissante, réside dans la technique. Les effets spéciaux, leur design et réalisation, correspondent à un blockbuster de cette taille, mais atteignent un impact visuel époustouflant en relief avec le procédé Imax.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *