THE JANE DOE IDENTITY

THE JANE DOE IDENTITY

Nationalités britannique, américain

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Quand la police leur amène le corps immaculé d’une Jane Doe (expression désignant une femme dont on ignore l’identité), Tommy Tilden et son fils, médecins-légistes, pensent que l’autopsie ne sera qu’une simple formalité. Au fur et à mesure de la nuit, ils ne cessent de découvrir des choses étranges et inquiétantes à l’intérieur du corps de la défunte. Alors qu’ils commencent à assembler les pièces d’un mystérieux puzzle, une force surnaturelle fait son apparition dans le crématorium…

Insérer le mal dans un corps immobile, au visage extatique, permet de concentrer l’action dans un rayon réduit, sans aucun appel d’air. Ce qui fait de ce petit film, aussi modeste qu’efficace, à la manière d’un train fantôme, l’un des plus effrayants films d’horreur de ces dernières années.                                                                                                                                                                 Brian Cox et Emile Hirsch se révèlent parfaitement complémentaires en père et fils tantôt complices ou antagonistes. Leurs rapports explosifs, très bien décrits, constituent l’un des moteurs de l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *