La Tour sombre

 

La Tour sombre
Nationalité américain

 

Le dernier Pistolero, Roland Deschain, est condamné à livrer une éternelle bataille contre Walter O’Dim, alias l’Homme en noir, qu’il doit à tout prix empêcher de détruire la Tour sombre, clé de voûte de la cohésion de l’univers. Le destin de tous les mondes est en jeu, le bien et le mal vont s’affronter dans l’ultime combat, car Roland est le seul à pouvoir défendre la Tour contre l’Homme en noir…

 

Intéressant est le parti pris de l’adaptation d’Arcel qui réduit habilement une intrigue foisonnante à une version très sombre du « Magicien d’Oz » où le retour au rassurant foyer familial serait impossible. L’univers du maître est subtilement restitué dans toute sa démesure. Une adaptation de la saga culte de Stephen King qu’on attendait avec impatience. Mais l’abondance d’effets spéciaux et de sauce hollywoodienne lui font perdre sa saveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *