Downsizing

 

Downsizing

Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le « downsizing ». Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek  et sa femme à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours.

 

 

Le nouveau film d’Alexander Payne (Sideways, The Descendants, Nebraska) part d’une idée loufoque digne d’un dessin animé, et la traite avec un brin de nostalgie des fables cinématographiques signées Frank Capra ou Preston Sturges, tout en gardant le cap d’une parabole moderne. De trouvailles de scénario (on ne vous révélera pas ici pourquoi Paul Safranek se retrouve seul de l’autre côté, alors qu’il s’agissait pour lui d’un projet de vie maritale), en inventions visuelles (la réduction de masse sur des lits blancs est un moment d’anthologie), le film, coécrit avec Jim Taylor, collaborateur de longue date de Payne, surprend constamment et ouvre de nombreuses perspectives. Il change de ton à plusieurs reprises, d’une comédie de science-fiction à un feel good movie pour muter, dans sa deuxième partie, en fable sociale, puis en film de survie. Le petit homme qui cherchait le bonheur dans la possession et le farniente se met à prodiguer des soins et des nourritures aux plus nécessiteux, à la suite d’une rencontre avec une femme victime d’une « émigration/diminution » forcée et sorte de bulldozer humanitaire. Dans ce personnage étonnant, Hong Chau, jusque-là cantonnée à des séries télé (Treme, Big Little Lies) est la révélation incontestable du film. Christoph Waltz est tonitruant à souhait en voisin fêtard, et Matt Damon, prototype de l’homme sans qualité, est idéal en Paul Safranek, petit grand homme qui apprend à se dépasser. Le plaisir que procure Downsizing est largement à la hauteur de son postulat farfelu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.