Deadpool 2

Deadpool 2
Date de sortie 17 Octobre 2018 (2h 00min)

 

Nationalité américain

 

L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.

Comme vous, on attendez avec impatience ce Deadpool 2. Pour revoir Ryan Reynolds masqué botter des culs (et en caresser au passage), pour Josh Brolin en Cable, pour la X-Force, pour David Leitch, co-réal de John Wick venu ici remplacé par Tim Miller et aussi parce que la promo du film est juste dingue et exemplaire de drôlerie. Puis aussi parce que depuis Kick-Ass, Deadpool présente une véritable alternative débile, trash, irrévérencieuse aux films de super-héros Marvel et DC. Verdict ? Il y a du bon, du très drôle… et du moins bon. -Les blagues et les punchlines. Irrévérencieux au possible, obsédé jusqu’au bout du gland, Deadpool enchaîne les scuds verbaux comme personne et brise toujours ce quatrième mur (c’est à dire qu’il nous parle directement à nous spectateur). -The merc with a mouth ne recule devant rien pour se moquer des autres (Thanos, DC, Batman, Avengers, Goonies) et de lui-même (coucou Green Lantern). -La scène d’intro. Magique ! Surtout avec Céline Dion au générique. -La scène post-générique. L’une des plus drôles jamais vues dans un Marvel. (Une seconde était prévue mais a été censurée par la Fox). -La X-Force, Domino (Zazie Beetz d’Atlanta) et son pouvoir de la chance (dont le rôle a été augmentée lors des reshoots) et Peter, un type ordinaire, en tête. Peter est déjà culte! -Les apparitions surprises ne manquent pas. Certaines sont vraiment inattendues. Ouvrez bien l’oeil ! -Quand Deadpool se moque des X-Men (on ne s’en lassera jamais) -Plus de vannes mais aussi plus de gore. La surenchère est au maximum.